Autre

Dangers alimentaires: appliquer le «principe de partage des responsabilités»

Dangers alimentaires: appliquer le «principe de partage des responsabilités»


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

De partout, les parents se concentrent sur l'importance d'une alimentation saine dans l'enfance et peuvent avoir des conséquences très graves si un enfant ne mange pas assez ou prend trop de sucre.

Dangers alimentaires: appliquer le «principe de partage des responsabilités»Cependant, ces messages mettent beaucoup de pression sur les parents. Ceux qui sont juste inquiets à ce sujet. L'anxiété est causée par le fait que chaque parent sait exactement ce qu'il doit donner à son enfant quoi manger et ce qu'il doit éviter, dans la pratique ce n'est pas si simple. Par exemple, pas parce que l'enfant mange ou mange trop peu. Les enfants de moins de six ans ont 14 à 50 pour cent de difficultés alimentaires, bien sûr, pensent à quelque chose qui fait toujours partie du développement normal et semble être plus courant chez tous les bébés. Ces traits liés à l'alimentation sont en grande partie génétiques. La littérature utilise les termes «contrôle alimentaire» et «sécurité contrôlée». Les caractéristiques des enfants «contrôle alimentaire» sont qu'ils sont plus productifs que leurs homologues «contrôlés par la santé» et ont du mal à refuser Il y a des enfants qui ne mangent jamais ce qui se trouve dans leur assiette avant de se rassasier avant de s'épuiser. Leurs parents sont sûrs de faire toutes sortes de trucs pour faire manger les enfants. Bien sûr, ils font l'erreur de forcer le repas ou au moins d'exercer une pression sur l'enfant pour qu'il mange plus qu'il ne le veut. Si vous continuez à tenir votre enfant au courant de vos habitudes alimentaires, il vous sera plus difficile de reconnaître votre santé et votre bien-être, ce qui peut mener à votre avenir. Sans oublier que si un enfant doit manger s'il se sent déjà bien, alors des résultats négatifs seront associés à l'alimentation. appartient au type de pois chiches, ceux qui mangent plus souvent, mangent en petites quantités, boivent vite, ne peuvent pas manger beaucoup en même temps, mais ont faim plus souvent.Si un enfant se développe correctement, n'intervenez pas, laissez-les manger quand il regardait. Donnons-lui encore le choix, même si elle voit peu à manger, la plupart des enfants vont équilibrer, un jour mangera plus, l'autre jour moins. Le rééquilibrage fonctionne bien pour la plupart des enfants, mais il peut être frustrant si vous devez régulièrement manger plus que vous ne le souhaitez. Afin d'avoir une relation saine avec la nourriture, il est important que vous ayez la liberté de décider de la quantité que vous mangez. C'est ce que l'on appelle le principe du «partage des responsabilités»: le parent décide quoi, quand et où manger, mais l'enfant d si vous voulez manger et combien. Avec cela, une alimentation saine et la liberté de choix de votre enfant peuvent être contrôlées en même temps.Articles connexes dans les habitudes alimentaires des enfants:
  • 5 choses à ne pas dire à votre enfant sur la table
  • Plusieurs fois, le parent est la raison pour laquelle l'enfant devient un mangeur émotionnel
  • L'enfant mange-t-il peu? Ne vous inquiétez pas, mais avons un système