Recommandations

Droits et obligations des patients

Droits et obligations des patients


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Nous avons résumé vos informations les plus importantes!

Droit de rester en contact
L'institution a le droit de quitter
Il y a un droit à l'information
Droit de refuser des avantages
Droit d'accéder à votre documentation de santé
Il existe un droit au secret médical
Améliorer les droits des patients
Le représentant des droits des patients
Loi sur la santé '97
II. chapitre
Droits et obligations des patients
Droit de rester en contact
11.§
Le patient peut exercer les droits énoncés aux paragraphes 2 à 7 sous réserve des conditions du système de soins hospitaliers, tout en respectant les droits de ses patients et en garantissant le bon fonctionnement des soins aux patients. Les règles détaillées à cet effet devraient être fixées dans le système de soins de santé interne. Le règlement intérieur peut prévoir des droits supplémentaires en plus de ceux énoncés aux paragraphes 2 à 7.
Le patient a le droit de rester en contact avec d'autres personnes pendant son séjour à l'hôpital. Si le patient interdit la divulgation de toute autre information sur le traitement ou d'autres informations concernant le traitement, cette décision doit être respectée et des soins doivent être exercés et suivis.
Un patient gravement malade a le droit de s'abstenir d'être une personne au sens de l'article 16, paragraphes 1 à 2, en cas d'incapacité. Aux fins du présent paragraphe, l'état d'un patient physiquement incapable d'automédication, incapable de guérir sa douleur ou souffrant d'une crise psychologique doit être dans un état grave.
Un patient mineur a le droit d'être accompagné de ses parents, de son représentant légal ou de ses proches ou de son représentant légal.
La mère de famille a le droit de faire travailler son enfant adulte pendant et après l'accouchement et, après la naissance, d'avoir son nouveau-né en pleine santé.
Les patients ont le droit d'avoir des contacts et la liberté de pratiquer leurs croyances religieuses avec l'Église.
Le patient a le droit d'utiliser ses propres vêtements et effets personnels en raison d'un manque de disponibilité de la loi.
L'institution a le droit de quitter
12.§
Le patient a le droit de quitter l'établissement de santé, à condition que cela ne compromette pas son examen physique et sa santé. Ce droit ne peut être limité que dans les cas prévus par la loi.
Si le intйzmйny elhagyбsбra pas le patient elbocsбtбsбval kerьl série de kezelхorvos ce tйnyt patients feltьnteti egйszsйgьgyi dokumentбciуjбban, tovбbbб si le patient бllapota justifie la intйzmйny elhagyбsбnak tйnyйrхl йrtesнti les illetйkes hatуsбgokat et cselekvхkйptelen et le patient korlбtozottan de cselekvхkйpes esetйn le tцrvйnyes kйpviselхt. Si le patient signale son intention de perdre au médecin traitant, ce fait doit être signalé dans le dossier médical du patient.
Le patient ou sa dépendance doit être informé au préalable du licenciement, de préférence au moins 24 heures avant le licenciement prévu.
Dans le cas d'un patient frappé d'incapacité, le droit prévu au paragraphe 1 peut être exercé avec l'accord du représentant légal.
Il y a un droit à l'information
13.§
Le patient est tenu informé de l'état de santé par le médecin traitant ou la personne effectuant l'intervention, en tenant compte des dispositions de l'article 135, paragraphe 1.
Le patient doit être informé des points suivants avant le début de chaque procédure:
accepter et refuser l'intervention proposée, diagnostic suspect, faux pronostic,
les examens, interventions, dates prévues,
le traitement recommandé par le médecin traitant et ses conséquences,
la nature, les risques et les conséquences des risques encourus, et la thérapie proposée est connue pour ses effets secondaires - plus courants ou graves -
alternatives possibles aux procédures, méthodes,
l'objet de l'examen, de l'intervention, du résultat escompté et du risque de perte ou d'échec,
son droit de prendre une décision concernant l'enquête ou l'intervention envisagée,
le Service, son rejet, y compris les dangers et conséquences immédiats et implicites du consentement déjà donné,
la nature et le calendrier des avantages proposés, leur durée probable et toute autre conséquence qui pourrait être nécessaire
l'existence d'examens, d'interventions dans le même ou un autre service de santé pour une raison similaire à celle recommandée,
a peur des changements qui se produiront dans votre santé après la fin de vos soins, des avantages supplémentaires dont vous aurez besoin et de ce qu'il vous est conseillé de poursuivre,
l'effet thérapeutique souhaité du médicament, ses effets secondaires et les conséquences possibles de la prise de plusieurs médicaments,
vous pouvez demander le remboursement de la demande que vous avez l'intention de payer.
Outre les dispositions du paragraphe 2, le patient doit avoir la possibilité de demander des informations complémentaires.
Le patient doit être informé du résultat ou de l'échec éventuel de l'examen et de toute intervention, et des raisons de celui-ci, après le traitement.
Les informations visées aux paragraphes 2 à 4 sont communiquées au patient d'une manière qui soit significative pour le patient, compte tenu de son âge, de son éducation, de ses connaissances, de son état d'esprit et de la formulation exprimée à cet égard. Pour information, un interprète ou un interprète de signal doit être fourni dans la mesure du possible.
Les informations orales ne se substituent pas à la fourniture d'informations générales prédéfinies.
Droit de refuser des avantages
20.§
Les patients ayant une déficience active ont le droit de refuser un traitement, sauf si cela ne met pas en danger la vie ou l'intégrité physique d'autrui.
Droit d'accéder à votre documentation de santé
24.§
Les patients ont le droit d'accéder aux informations contenues dans leur dossier de santé et ont le droit de demander des informations sur leur santé, sous réserve des dispositions du § 135.
Le patient a droit
recevoir des informations sur la gestion des données liées à la prise en charge des cas,
connaître les données de santé le concernant
consulter et obtenir à vos frais une copie de votre dossier médical
recevoir un rapport final (§ 137) en cas de licenciement de l'établissement de santé,
obtenir des données sur la santé dans un but justifié - à vos frais - obtenir un résumé ou une opinion écrite abstraite.
(4) Le patient a le droit de commencer à compléter ou à corriger la documentation médicale qu'il considère comme inexacte ou incomplète, que le médecin ou un autre responsable du traitement des données doit noter dans la documentation. Les données de santé défectueuses ne peuvent pas être effacées après l'acquisition des données et doivent être corrigées afin que les données enregistrées à l'origine puissent être validées.
Il existe un droit au secret médical
25.§
Les patients ont le droit d'être examinés et traités uniquement par ceux qui doivent participer à l'examen ou dont la présence a été demandée par le patient, sauf s'ils ont des antécédents médicaux.
Le patient a le droit d'être examiné et traité dans des conditions telles qu'aucune autre personne ne puisse le voir ou l'entendre sans son consentement, sauf en cas d'urgence.
Améliorer les droits des patients
28.§
Le service de santé est tenu d'informer le patient, au moment de son admission ou avant le traitement, de ses droits, en fonction de son état de santé. Cette disposition s'applique mutatis mutandis à toute autre personne habilitée à exercer le droit à l'autodétermination.
Le représentant des droits des patients
30.§
Le représentant des patients doit, conformément aux paragraphes (2) à (5), protéger les droits des patients tels qu'ils sont énoncés dans la présente loi et les aider à prendre conscience de leurs droits et à les faire respecter.
Les activités des représentants des droits des patients comprennent notamment:
aide le patient à accéder aux documents de santé, commentaires, demandes,
aider le patient à formuler une plainte, commencer à enquêter,
sur la base de l'autorisation écrite du patient, il peut s'adresser au chef de l'établissement de santé,
informe régulièrement les professionnels de la santé des règles relatives aux droits des patients, de la manière dont elles sont modifiées et de la manière dont les droits à la santé sont examinés dans l'établissement de santé.